Que vaut le livre "La fille du train" ?

Publié le par Chippily

Emily Blunt dans le film "La fille du train".

Emily Blunt dans le film "La fille du train".

"La fille du train", avec Emily Blunt, sort le 26 octobre chez nous. Mais que vaut le bouquin de Paula Hawkins, dont est tiré le film et qui cartonne en librairie ?

Depuis "Gone girl" de David Fincher, tout le monde semble le redécouvrir : LES APPARENCES SONT TROMPEUSES. Et ouais. Paraît qu'il y a même un proverbe là-dessus, avec les habits d'un moine ou je ne sais quoi, mais plus personne ne s'en rappelle.

Quoi, cette jolie jeune femme n'aurait donc pas forcément un coeur d'or alors ?

Que vaut le livre "La fille du train" ?

Ce jeune homme, beau comme un Dieu, ne serait donc pas obligatoirement une âme charitable, avec un destin de médecin humanitaire auprès des enfants d'Haïti ?

Que vaut le livre "La fille du train" ?

Et ce Monsieur...euh...

Que vaut le livre "La fille du train" ?

Laissez tomber.

Donc, les apparences sont trompeuses et Rachel, l'héroïne du livre "La fille du train", va vite le découvrir. Chaque matin, assise dans son RER D train, elle voit un joli petit couple qui lui semble idéal (il faut dire que la fille a la même tête que Jennifer Lawrence). Elle leur donne même des petits noms, Jason et Jess, c'est trop choupi.

Sauf qu'un jour, elle voit Jess avec un autre homme. Et, quelques jours plus tard, elle apprend que Jess a disparu...

Que vaut le livre "La fille du train" ?

Je ferme là le robinet à ironie, car force est de constater que Paula Hawkins maîtrise son sujet : changements de points de vue et suspense ne cessent de relancer le récit. Et on se prend très vite au petit jeu de deviner qu'est-ce qui s'est vraiment passé. Dur dur alors de lâcher le bouquin.

De plus, l'auteure a eu le cran de faire de son héroïne une femme névrosée et alcoolique, bref pas vraiment un modèle à suivre, à qui on a souvent envie de botter le derrière.

Alors, tant pis pour le postulat gnangnan de départ : les 453 pages (version livre de poche) se lisent d'une traite. Et pour dire, même Télérama a été convaincu.

Publié dans LIVREs, CiNéMa

Commenter cet article