Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"The Chippily Show" en lice pour les Golden Blog Awards !

Publié le par Chippily

golden blog awards 2011

 

Histoire de redonner un petit coup de fouet à ce blog qui a du mal à passer le cap "Overblog", j'ai inscrit "The Chippily Show" à la nouvelle édition des "Golden Blog Awards", qui récompense les meilleurs blogs du net grâce aux votes des internautes.  

Vous me direz, ça sert à rien de m'être inscrit, de toute façon je gagnerai pas. Mais bon, Barack Obama a bien eu le Nobel de la Paix (donner le Nobel de la Paix à l'armée la plus puissante du monde...ça, c'est du concept !), donc, hein, tout est possible !

  Mais c'est surtout pour le fun que je me suis inscrite. Alors si vous voulez voter pour ce blog pour le fun, n'hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous ou à cliquer sur l'image des "Golden Blog Awards" ci-dessus ! Et n'oubliez pas : vous pouvez voter chaque jour ! (mais qu'une seule fois, rroh)

  http://www.golden-blog-awards.fr/blogs/the-chippily-show.html

Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

Quand les Zieux mangent du pop corn au cinéma... (comme d'habitude, c'est dessiné avec une truelle coincée entre les doigts de pieds)

Publié le par Chippily

dessin-pop-corn10000.png

dessin-pop-corn2000.png

dessin-pop-corn3000.png

dessin-pop-corn4000.png

dessin-pop-corn50000.png

dessin-pop-corn60000.png

 

Ouais ouais, faites pas vos innocents ! Je sais très bien que vous aussi vous critiquez le pop corn jusqu'à ce que vous changiez brutalement d'avis quand un de vos voisins de salle vous en propose gratos ! (petits filous, va !)

Publié dans N'ImpS !!!

Partager cet article

Repost 0

C'est vrai que j'avais pas pensé à cette utilité là de la 3D...

Publié le par Chippily

shark3D000.png

 

Lu aujourd'hui dans "Reflets" (le supplément du journal quotidien les DNA) à propos de Shark 3D (critique de Jérome Mallien) :

" [Shark 3D] séduit par son absolu manque d'ambition, le caractère hautement improbable de ses présupposés scénaristiques, de vrais méchants qui renvoient aux plus belles heures du "survival" (du côté de La Colline a des yeux...); et surtout par une 3D dont l'unique fonction semble être de donner du relief aux fesses de très jolies actrices."

Faire de la 3D uniquement pour sublimer les formes des actrices principales ? Fallait y penser !

Publié dans N'ImpS !!!

Partager cet article

Repost 0

A la découverte du Québec avec Xavier Dolan et ses "Amours imaginaires"

Publié le par Chippily

les amours imaginaires le dépressif000

 Vous aussi, découvrez le Québec avec Xavier Dolan (le dépressif ci-dessus) et son film "Les Amours imaginaires" ! Au Québec, on comprend pas tout ce qu'ils disent (cf la fille à lunettes), mais par contre, en regardant le film, on a découvert... les-amours-imaginaires-arret000.png

 ...que "Stop" se disait "Arrêt"...

les-amours-imaginaires-chat000-copie-1.png

...que les chats là-bas sont tout mignons...

les-amours-imaginaires-pull-pourri-2000.png

 Mais par contre que leurs pulls sont moches...

les-amours-imaginaires-pull-pourri000.png

Vraiment très moches.

les-amours-imaginaires-gros-plan000.png

Mais bon, ils ont des super idées de plan (filmer un passage chez le coiffeur comme un passage au confessionnal, waouh !), alors on leur pardonne.

Après un premier film remarqué ("J'ai tué ma mère", toujours sur ma liste des films à voir !), Xavier Dolan, vingtenaire décomplexé, se lance dans "Les Amours imaginaires". Le "but" recherché ? Filmer le sentiment amoureux. Et il y arrive, le bougre, faisant passer ses personnages par tous les stades de l'état amoureux. C'est simple (enfin, ça en a l'air), c'est beau... un peu trop beau ? Parce qu'entre le réalisateur agaçant et celui génial, il n'y a qu'un pas que Xavier Dolan franchit à quelques moments. Parce que oui, c'est beau les ralentis avec des chansons, mais à force, ça lasse un peu. Et ça tourne un peu en rond. Mais de l'autre côté, c'est tellement beau... arf, je sais plus où j'en suis moi ! 2 ? 3 étoiles ? Allez, coupons la poire (hum...pourquoi une poire et pas une banane ? sujet à méditer !) en deux : 2 étoiles et demi pour le Québecois. Parce que c'est sûr que le petit a du talent à revendre. Et qu'il peut faire encore mieux.

etoile-2-et-demi.png

Publié dans N'ImpS !!!

Partager cet article

Repost 0

(Très) dure rentrée...

Publié le par Chippily

Comme vous l'avez constaté, c'est pas la fête niveau articles ici : pas beaucoup de nouvelles critiques, des anciens articles toujours pas remis à neuf... Bref, la rentrée se fait ressentir sur le blog. Rassurez-vous, ça ne durera pas (enfin j'espère...).

  Sinon, dans le cadre du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg (dont le président du jury n'est autre que... Roméro) j'ai assisté aujourd'hui à une masterclass géniale dédiée aux métiers du son en présence de Grégory Vincent (bruiteur qui bosse actuellement sur "Le Magasin des Suicides". Arf, j'aurais du lui tirer les vers du nez pour en savoir plus sur cette adaptation de Jean Teulé) et Olivier Chatron (ingénieur du son qui a travaillé, entre autres, sur Stargate. La classe). L'occasion de découvrir comment sont faits et organisés ces fameux bruitages. Ainsi, Grégory Vincent effectue les bruits de pistolets grâce à une vieille serrure, et le bruit de lames d'épées...avec des chausse-pieds (ça fait très bizarre dit comme ça, mais en fait ça rend très très bien).

Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

Thor

Publié le par Chippily

thor-bmp000.png

 

Vous pensiez avoir tort d'avoir loupé Thor ? Et bah, vous aviez tort.
(de l'archi-simplicité ? De la débilité ? Et oui, Chippily, bravo ! Vous avez gagné le 1er prix du jeu de mots le plus pourri de l'année !!!)  

Arf, déjà la rentrée. Soit le retour du mauvais temps (euh...faisons comme si on avait pas eu un été pourri), des devoirs, de la routine... Vite, reparler d'un bon petit blockbuster hollywoodien pour faire repartir en vacances ses neurones et oublier la triste réalité ! Je réfléchis quelques secondes: c'est quoi le dernier blockbuster que j'ai vu au ciné à part Captain America ? Ah oui. Thor. J'y étais allée parce que j'avais lu dans un quelconque journal que le film était sympa et plein d'humour, façon "Iron Man". Alors, ou j'ai mal lu, ou le journaliste avait sniffé quelque chose de pas net avant. Parce que Thor n'arrive pas à la cheville d'un Iron Man (je parle évidemment du premier, hein, pas du catastrophique numéro 2) et est très...oubliable.  

Thor-certes-on-peut-se-rincer-l-oeil000.png

  Certes, on peut se rincer l'oeil...  

Pitcho, mon pitch : au royaume d'Asgard, tout semble aller pour le mieux. Voyageur, pardon, Odin, (Anthony Hopkins) a beau avoir un casque tout moche, il est quand même respecté par ses sujets, mais s'apprête à passer la main, pour couronner Thor, un de ses fils (le deuxième étant Loki). Thor ? Une sorte de grand bucheron en armure avec un marteau à faire palir d'envie tous les clients de Leroy Merlin (Chris Hemsworth). Bien sûr, Odin n'a pas le temps de finir la cérémonie : de méchants  bonhommes bleus (non, pas les Schtroumpfs) débarquent et sèment la zizanie, avant d'être exterminés  fissa. Thor décide alors de se venger, et débarque dans le monde des bonhommes bleus (non, pas le monde d'Avatar) avec la ferme intention de tous se les faire. Ce qui fâche drôlement Odin. Qui, pour le punir, décide de l'envoyer chez les gueux. Comprenez : chez nous.  

Quel gâchis ! Mais quel gâchis mes amis ! Alors qu'on tenait là tous les ingrédients pour un film culte (la richesse de la mythologie nordique, un réalisateur incongru en la personne de Kenneth Branagh)...et bah on se retrouve avec un machin transparent, sans style, avec des personnages inexistants (car pas vraiment explorés en profondeur) donc presque antipathiques... Rajoutez à ça un scénario ultra-classique, un montage et des raccords trop abrupts, des images de synthèse moches à pleurer et vous aurez là l'une des catastrophes de l'année. Et je ne vous parle pas du choix des acteurs...  

thor-comment-ca-on-sert-a-rien000.png

  "Comment ça on sert à rien ?!?"  

"Bon, alors, pour le héros, faudrait quelqu'un avec de la gueule...mais qui colle au cliché du Nordique, quoi. Tu vois, le gros Viking bourru, avec des cheveux blonds, longs de préférence. Chris Hemsworth ? Hum...ce nom me dit rien. Tant mieux, il sera moins cher ! Après, bon, pour la fille, il nous faudrait une bombe. Nathalie Portman, ça serait bien. Elle jouerait bien la potiche. Bah oui, attends, elle servira à rien dans le film ! Ha ha, tu me fais bien rire ! Un vrai rôle ? Pour une femme ? Ha, t'es un p'tit marrant, toi ! Bref. Il nous manque un acteur nordique. Tu vois, pour avoir du crédit, comme on parle de la mythologie nordique et tout. Stellan Skarsgard ? Ah oui, bien, un suédois ! Quoi ? S'il joue bien ? Mais on s'en fout, mon vieux, on le veut juste pour son nom de famille qui sonne bizarre ! Décidemment, t'y connais rien à Hollywood..."  

Tant de possibilités non explorées... franchement, ça fait mal au coeur. Alors qu'on aurait pu facilement jouer sur le décalage entre le monde des Dieux et la Terre (pour faire du comique, pourquoi pas !), le film...bah le film ne fait rien. Rien du tout. Il ne se pose même pas la question. Seule (minuscule) petite satisfaction : la scène de baston avec le géant de fer, flippant (et d'enfin comprendre la scène finale d'"Iron Man 2"). En espérant que ces "Avengers" soient vraiment vraiment géniaux...  

etoile-1.png

Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Captain America

Publié le par Chippily

captain-america-chris.png

Ce matin, je me suis réveillée en sueurs, complètement paniquée : un blockbuster de l'été !!! J'ai complètement oublié de parler d'un des blockbusters de l'été !!! Mince, mes quotas, mes quotas ! Vite, rapide coup d'oeil au calendrier. Gloups, dans deux jours c'est la rentrée. Et qui dit rentrée dit fin des vacances, dit...fin de l'été (même si réellement c'est pas encore l'automne, mais psychologiquement si). Hop hop hop, je m'habille vite fait et zou ! direction le cinéma le plus proche. Il me faut un blockbuster ! A tout prix ! Fébrile, je regarde les affiches. Blockbuster, blockbuster...La Planète des Singes ? Quoi, ils ont encore fait un film sur la planète des singes ?! Ils ont encore assez d'idée après quelque chose comme 6 films dessus ?! Super 8 ? Laissez-moi deviner... C'est une bande de gamins qui découvre un extra-terrestre et qui vont réussir seuls à le renvoyer chez lui, alors que la police, le FBI et tout ça y arriveront pas, c'est ça ? Green Lantern ? Si je veux voir des lanternes vertes, moi, je vais à Ikéa. En plus c'est gratuit pour les voir là-bas. Conan ? ...désolé, je ris tellement que j'arrive pas à formuler une phrase ironique claire. Bref, il reste le Capitaine Amérique. Allez, en route Gertrude, va pour 2h consacrées à un bonhomme enroulé dans un parachute aux couleurs des Etats-Unis (ah, c'est son uniforme ?)

blockbuster000

Pitcho, mon pitch : Steve Rogers (Chris Evans) est ce qu'on appelle une crevette. Parfaitement : une crevette. Pas de muscles, 1 mètre 50 au garrot... Pas très pratique pour draguer les filles, et pour entrer dans l'armée qui cherche de véritables guerriers pour la 2nde Guerre Mondiale. Mais un jour, Steve rencontre le Docteur Erskine. Qui ressemble bizarrement à Stanley Tucci. Mais en plus vieux avec un accent allemand chelou. Donc, le docteur lui demande : "vous foulez tuer du natsi ?" et Steve lui sort un superbe discours sur la paix, les petites colombes et les faons qui courent dans les bois. Du coup, le docteur décide d'en faire un super soldat qui va massacrer les Allemands (oui, j'ai pas compris non plus). Et voilà Steve qui devient le Captain et qui va devoir motiver les troupes (et les aider, aussi, peut-être) pour pouvoir combattre l'affreux Red Skull (Hugo Weaving) qui est en train de fabriquer une arme super-puissante.

Dans un monde où tout devient compliqué, où les ennemis ne sont plus extérieurs mais intérieurs (cf le massacre du Suédois il y a quelques semaines. EDIT : et bah bravo, je vois qu'on me lit vachement ! C'était un Norvégien, et non un Suédois ! C'était bien sûr un test pour voir si vous me suiviez...hum hum...bref, continuez votre lecture), Hollywood a décidé de revenir à la valeur sûre, à l'illusion d'un monde qui se partageait entre gentils et méchants (sans compromis) en faisant appel à sa figure type du grand méchant loup : le nazi. Car "Captain America" a décidé d'empiler les clichés...mais de les jouer à fond. Le Captain un héros de propagande ? Hop, intégré au film ! Et en plus on te fait un générique avec des affiches de propagande pour que tu comprennes bien. On peut pas gagner si on est pas baraqué et qu'on fait pas 1m80 ? Hop, une petite machine et Steve Rogers prend 30kg de muscles et 1m de haut. Et pour les acteurs, c'est pareil, on respecte à la lettre leurs emplois habituels : Tommy Lee Jones est ronchon, Hugo Weaving masqué...

captain america billy bob t00000

D'ailleurs, Hugo Weaving ressemble beaucoup à Billy Bob Thornton dans ce film, vous trouvez pas ?

Tous les clichés sont respectés...mais parfois aussi tournés en ridicule. Le Captain America qui fait le show dans un pathétique pyjama devant le public en liesse des Etats-Unis, va vite découvrir la triste réalité sur le terrain (excellente séquence, juste la meilleure du film). Autre bonne idée : convier le papa d'un superhéros super connu (mais lequel ? ha ha, suspense !). Pour le reste, c'est classique de chez classique : scènes d'action au ralenti, flirt avec la belle brune, méchant vraiment très méchant... A part la séquence où le personnage est totalement tourné en ridicule à cause de son costume, le film ne renouvelle aucun code, et propose même une fin du méchant assez fade (façon : vite, trouvons une conclusion, ça fait déjà 2h qu'on est en route !!). Après, il semblerait que Joe Johnston, le réalisateur, ait été forcé de faire un seul film sur le Captain au lieu des deux initialement prévus. Faut-il alors prendre "Captain America" comme une simple introduction des "Avengers" ? A voir !

Quant à la 3D, comme l'a si bien résumé mon voisin de salle : "en fait, le moment qui sert vraiment la 3D...c'est le générique de fin". Bon, c'est vrai, pour les perspectives c'est pas mal, surtout lors de l'épisode dans les montagnes ou du duel au-dessus du feu. Mais c'est loin d'être nécessaire.

Ouf ! Article sur un blockbuster : bouclé ! Peut-être que dans les jours qui suivent je vous parlerai d'un autre blockbuster, mais qui date d'avril : Thor. Ou le film qui sert à rien. A suivre !

P.S : ah, j'ai oublié d'en parler : les effets spéciaux permettant à Chris Evans de paraître tout maigrichon (sa tête a été collée sur une doublure maigre) sont bluffants !

étoile 2

Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Dragons

Publié le par Chippily

Dragons-Photo-Promo-010000.png

 

Pitcho, mon pitch : sur l'île de Berk, on aime pas les dragons. Pas du tout, même. Un soir, Harold, le fils du chef des Vikings, en attrape un. Mais il est incapable de le tuer, et le relâche...

"Dragons" avait fait le buzz à sa sortie. Bonnes critiques, le public qui avait suivi... et moi, comme une idiote que je suis, je n'y étais pas allée, va savoir pourquoi. Et aujourd'hui, après l'avoir vu à la TV, je peux dire que je regrette : la 3D doit juste être magnifique lors des séquences aériennes du film ! Heureusement, le film a de nombreux autres atouts.

L'esthétique tout d'abord : les textures sont superbement rendues (ah, la barbe du chef...on a juste envie de toucher !), le dessin des dragons réussi et original (avec une mention spéciale pour Gronk, un dragon assez...spécial)... D'ailleurs, les dragons, parlons-en : là aussi, les petits génies de Dreamworks ont eu une idée en or massif, qui consiste à leur faire adopter (enfin, surtout à Croq'Mou) des gestes et attitudes...de félins. C'est sûr que niveau mignonnerie, on peut pas faire mieux ("OOooh, il est croc mignon !").

Niveau histoire, aussi, ça se tient (sauf peut-être l'histoire d'amour qui tombe comme un cheveu sur la soupe), avec de l'aventure à gogo et beaucoup d'humour. Mais là où "Dragons" frappe un grand coup, c'est lors de sa conclusion, et de ses conséquences sur le jeune héros. Vous allez peut-être me contredire, mais de mémoire de fan de films  d'animation, j'avais jamais vu ça. Faut avoir un sacré cran pour faire ça à son personnage principal, de plus dans un film destiné à un public jeune.

Bref, un très bon film avec un dénouement inattendu. A voir !

 

étoile 3

Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0