Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

3 raisons de regarder "La tourneuse de pages"

Publié le par Chippily

(Vous remarquerez comme Catherine Frot est merveilleusement bien assortie à la tapisserie)

Pitcho, mon pitch : Mélanie (Déborah François) est une jeune fille très douée au piano. Si douée qu'elle décide de passer le concours du Conservatoire. Mais, déconcentrée par l'attitude d'un des juges, la pianiste Ariane Fouchécourt (Catherine Frot), elle rate l'examen. Une dizaine d'années plus tard, la voilà en stage chez un avocat très reconnu. Avocat dont la femme n'est autre que...Ariane Fouchécourt. Simple coïncidence ?

1) Pour son duo d'actrices principales : Déborah François est impeccable, alternant sourires doux et regards noirs, face à une Catherine Frot tout en nuances, et loin, très loin de ses rôles comiques.

2) Pour son ambiance : ici, pas de bla blas inutiles et longuets. Le silence en dit plus que n'importe quelle tirade, aussi brillante soit elle. Décidant de suggérer plutôt que de montrer, le film instaure d'entrée un climat lourd de non-dits, où les sentiments restent cachés...et sèment le malheur quand ils sont dévoilés.

3) Pour ses scènes choc : Denis Dercourt dit avoir écrit son film comme "une portée de musique, sur laquelle [il] place des points de tension". Le film alterne alors "phases de tension et de détente", permettant à Déborah François de laisser éclater toute l'ambiguïté de son personnage dans des scènes qui resteront gravées dans votre mémoire.



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Premières photos de Mads Mikkelsen sur le tournage des "3 mousquetaires"

Publié le par Chippily

Quoi ? Encore une adaptation des "3 mousquetaires" ??? Et bah oui. Mais bizarrement, celle-ci, on l'attend avec impatience. Peut-être à cause du choix délirant des producteurs de confier la réalisation à Paul WS Anderson (à qui l'on doit Resident Evil et Mortal Kombat). Ou bien tout simplement à cause du casting : si côté rôles principaux, c'est un peu l'équation à quatre inconnues (Logan Lerman (?) sera D'Artagnan, Matthew Macfayden (??) Athos, Luke Evans (???) Aramis et Ray Stevenson (????) Porthos), on ne peut pas en dire autant pour les autres : Milla Jovovich enfilera la robe de l'élégante M'lady de Winter, tandis qu'Orlando Bloom sera le duc de Buckingham, que Christoph Waltz incarnera le cardinal Richelieu et que Mads Mikkelsen prêtera ses traits à Rochefort.

Pour voir le résultat, il faudra attendre le 15 avril 2011 (date de sortie pour les USA). Et on pourra même le voir en 3D !



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

Mister Bean fait de la pub (et non, ce n'est pas pour des voitures au format yaourt)

Publié le par Chippily

(en VF : Londres est en train de changer)

Londres : ses bus rouges à double étage, son heure du thé sacrée, ses gardes imperturbables... et son Mister Bean ! Car oui, mesdames et messieurs, l'icône de l'Angleterre n'est ni David Beckham, ni la famille royale, mais bien le célèbre Mister Bean, homme à la maladresse légendaire, qui se paye le luxe de s'afficher sur les nouvelles pubs de l'Eurostar. A croire qu'un (homme) haricot est en train de détrôner les incontournables fish and chips dans le coeur des habitants de la capitale anglaise...



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

La nuit au musée 2

Publié le par Chippily

Pitch : fini les rondes de nuit pour Larry (Ben Stiller) : il est à présent à la tête d'une entreprise qui marche, et compte bien envahir les Etats-Unis avec son nouveau produit phare, la "lampe de poche qui brille dans le noir" (waouh). Mais il va devoir filer un dernier coup de main à ses vieux potes, transférés dans les archives du "Smithsonian museum" où le cruel Kah Mun Rah menace de leur voler la précieuse tablette dorée...


"La nuit au musée 2" a ce petit plus que les autres films "familiaux" d'Hollywood n'ont pas : un humour qui ose (par moments) sortir des convenances du genre et s'aventurer même sur le terrain de l'absurde. Et c'est très bien joué. Impossible de ne pas sourire devant la conversation délirante des deux gardiens de nuit (Ben Stiller et Jonah Hill) ou devant la folle chevauchée du Romain prêt à prendre d'assaut la Maison Blanche... ou pas. Le film prend aussi un malin plaisir à se jouer des clichés liés aux apparences (le penseur de Rodin aux pensées...pas si spirituelles), jusqu'à faire d'une bande d'angelots un boys band avec les voix...des Jonas Brothers !

L'autre surprise est la présence au casting d'Alain Chabat en Napoléon. Alors, comment s'en sort-il (demande-t-on toujours quand un acteur français joue dans un film américain, comme si le prestige, l'honneur de notre pays reposaient sur ses frêles épaules) ? Jouant la carte d'un Bonaparte surexcité et teigneux, son jeu excessif peut soit énerver, soit plaire (première option pour ma part).

Bien sûr, le film est loin d'être exempt de bons sentiments, d'un happy-end obligatoire, et même d'un surprenant deus ex machina (spoilers : abraham lincoln qui chasse en trois secondes top chrono la terrible armée venue des enfers dont on nous rabâche l'existence depuis le début). Mais le plaisir est bien là. Et on aurait tort de le bouder.



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Et en plus c'est vrai...

Publié le par Chippily



Publié dans N'ImpS !!!

Partager cet article

Repost 0

Sexy dance 2 ("Dansez dans les rues" pour les Québécois)

Publié le par Chippily

Pitch : Andie, jeune fille au "talent monstre" en danse (hum hum), a le choix : ou elle part pour le Texas où vit sa tante, ou elle entre dans une école de danse pour snobs. Vu que le film parle de danse, devinez ce qu'elle va choisir...

Il y a des films de danse qui vous donnent illico envie de vous trémousser sur votre siège. Soyons clairs : "Sexy dance 2" n'en fait pas partie. S'appuyant sur une héroïne (Briana Evigan, aux faux airs de Hayden Panettière) au charisme d'huître et sur des chorégraphies bidons qui sentent le réchauffé, le film se contente de répondre mollement aux codes du genre en faisant vaguement semblant de s'intéresser aux personnages, et le tout en ne jouant même pas la carte de l'humour. Pas encore un naufrage complet, mais un film qu'on oublie vite. Très vite.



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Détournement d'affiche : "Eat, pray, love"

Publié le par Chippily

A Hollywood, on ne compte plus les trucs et astuces des stars pour combattre la vieillesse : botox, liftings en tous genres, ingurgitation de produits chimiques promettant la jeunesse éternelle... Julia Roberts, quant à elle, a trouvé un produit efficace et 100 % naturel : la cervelle. Certes, ça vous rend le teint un peu falot, mais côté perte de poids et suppression des rides, ça marche du tonnerre ! (bah oui, vous avez déjà vu un mort-vivant gros et ridé, vous ?)



Publié dans N'ImpS !!!

Partager cet article

Repost 0

Les poupées russes

Publié le par Chippily

Pitcho, mon pitch : Xavier. 30 ans. Ecrivain. Enfin, il essaye. Scénariste aussi. De soaps à la "Plus Belle la Vie". Et un grand amour. Martine. Euh, non, Wendy ! A moins que ce ne soit Célia... Bref, Xavier est un peu paumé. Et va essayer de se trouver, entre Paris, Londres et St Petersbourg.

"Les poupées russes "est un de ses films éminément sympathiques, qui se regardent sans faim. Premier atout : ses acteurs, Romain Duris en tête, parfait en écrivain qui ne sait pas vraiment ce qu'il veut, suivi d'un casting quatre étoiles : Cécile de France, Audrey Tautou, entre autres, mais aussi la regrettée Lucy Gordon.

L'autre atout de ce film est son style "pop", libéré: le film fourmille de petites idées astucieuses de mise en scène, la voix off est élégamment utilisée, et on évite ici tous les clichés liés à l'amour. C'est frais, revitalisant même... et y'a même pas besoin d'avoir vu le premier volet, "L'auberge espagnole", pour comprendre !



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Quand les Inconnus détournent le soap...

Publié le par Chippily

... c'est juste hilarant !



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

La momie 3 : la tombe de l'Empereur Dragon

Publié le par Chippily

Le pitch : Décidemment, les O'Connell ont la poisse : après avoir eu à affronter deux fois la même momie, voilà pas qu'un empereur chinois hyper méchant revient à la vie... Et devinez qui va se charger du sale boulot ?

Ce n'est pas que "La momie 3" est un mauvais film...mais il est archi-convenu. Ne bénéficiant plus de l'effet de surprise du 1, ni des rebondissements du 2, le 3 se laisse certes voir sans déplaisir...mais sans plaisir évident non plus. Ne sortant jamais des sentiers balisés du genre, n'évitant aucun cliché (Michelle Yeoh sera toujours l'asiatique type pour Hollywood, on dirait...), essayant certes de jouer la carte de l'humour mais n'arrivant qu'à imprimer des sourires fugaces sur les visages des spectateurs qui ont l'impression d'avoir entendu déjà mille fois les mêmes blagues, on ressort de la "Momie 3" avec la furieuse impression...qu'on va déjà l'oublier quelques secondes plus tard. Et puis, qu'est-ce que venait faire Jet Li dans ce film , bon sang ?



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>