Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2009 vit ses dernières heures...

Publié le par Chippily

... et quand certains se contentent de faire le bilan de cette année (bientôt) passée, Homer Simpson, quant à lui, fait le bilan de sa vie, c'est à dire des 39 années qu'il a passé...



Publié dans SéRiEs

Partager cet article

Repost 0

Les films cultes de mon enfance : « Le Bossu de Notre Dame »

Publié le par Chippily

Les 6 premières minutes du film, histoire de vous remettre dans l'ambiance...

Ce qui est bien avec Youtube, c’est qu’on y trouve à manger et à boire : des âneries, des buzz, et surtout…les chansons des Walt Disney. En farfouillant un peu sur le site, j’ai retrouvé les musiques du « Bossu de Notre Dame », ce qui m’a illico donné envie de revoir le film que j’ai en cassette…euh…quelque part. Où déjà ?

Après m’être livrée à une véritable chasse au trésor, et après avoir déplacé trois tonnes de poussière, je retrouve la VHS Disney. Mince ! C’est dur à ouvrir, ces trucs ! Après une minute à grogner des choses qui ne seront pas retranscrites ici sous peine de vous choquer, la VHS s’ouvre d’un coup, et la lourde cassette tombe presque par terre. Bon. Reste plus qu’à trouver un magnétoscope (mais si, vous savez, le truc qui ressemble à un lecteur DVD, mais avec un plus gros trou)… J’vous raconte pas la galère. Déjà, celui d’en bas a profité de ses quelques années de congés pour rejoindre le paradis des objets vétustes. Heureusement, celui d’en haut semble à peu près apte. Hop ! j’enfourne la cassette et c’est parti pour revoir un film que je n’ai pas vu depuis…waouh…facilement une dizaine d’années.

Le pitch : Quasimodo, être difforme, vit reclus dans la cathédrâle Notre-Dame de Paris que son maître, le cruel juge Frollo, lui interdit de quitter. Mais un jour, curieux de connaître la vie de ceux qu'il voit chaque jour du haut de ses tours, le bossu décide de braver l'interdit...

Déjà, oh mon Dieu ! On voit les traits de crayon ! Carrément, ils ont dessiné au crayon ! Ce qui ne se fait plus depuis…bah, une dizaine d’années aussi (bien que Disney ait rouvert ses ateliers 2D pour son prochain film, « La Princesse et la Grenouille »). Oh mon Dieu (numéro 2) ! La voix de Quasimodo, c’est… non ! Je file en bas checker sur Internet et…bah oui, c’est bien ça ! C’est Francis Lalanne qui assure la voix de Quasimodo !!! Et wikipédia m’apprend que c’est Lara Fabian qui fait Esmeralda pour le Québec. Ça y est, j’ai la vision de Lalanne en bossu imprimée à jamais dans la tête ! Brrr…

La chanson d'Esmeralda, "les bannis ont droit d'amour". Non, pas chantée par Lara Fabian, faut pas abuser non plus !

Je retrouve les personnages avec bonne humeur, comme de vieilles connaissances, mais je remarque que, malgré toutes ces années, la mémoire des noms m’échappe toujours (« euh…comment il s’appelle celui-là déjà ? Phoebe ? » - Non, Phoebus. Phoebe, c’est dans « Charmed »…). Par contre, ce qui a changé, c’est mon jugement sur les films. C’est en revoyant « Le Bossu… » que je me rends compte que j’ai jugé un peu trop sévèrement les derniers dessins animés que j’ai vu. Oui, après tout, un dessin animé, c’est pour les gosses, ça se doit d’être simple avec beaucoup de péripéties (sinon, les enfants ne restent pas devant l’écran). Mais même avec ma vision de (quasi-) adulte, le film me fascine toujours autant. Mais le plus surprenant c’est que contrairement aux films d’animation qu’on trouverait aujourd’hui, « Le Bossu… » développe une intrigue amoureuse très importante, où il est question de désir, de folie liée à l’amour et à la religion (cf le méchant, Frollo, qui met Paris à feu et à sang pour retrouver Esmeralda et implore le Seigneur de l’aider) et même de triangle, non, même de carré amoureux, puisqu’ils sont 3 (Quasimodo, Phoebus et Frollo) à aimer la belle gitane (3+1 = 4, oui, bravo !). Chose qui serait inconcevable, ou en tout cas étrange, aujourd’hui qui, du coup, fait du film un divertissement pour tous les âges avec différents niveaux de lecture.

Ma chanson préférée du film (oui, j'aime bien les chansons des méchants), celle de Frollo, "Infernal"

Après 1h30 de film (mince, ça passe trop vite !), et malgré la bande de la cassette qui a lâché lors du dernier quart d’heure (que j’ai eu du coup en noir et blanc, avec une image qui saute et des coupures de son), je peux dire que, même une dizaine d’années après, l’adaptation cinématographique (édulcorée) du roman de Victor Hugo reste toujours pour moi un chef d’œuvre avec des images magnifiques (même si elles sont faites au crayon… oh, je charrie, ça va !), notamment de Notre-Dame, des chansons mémorables, et comme toujours dans les Walt Disney, un message de tolérance très fort.



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

La vidéo du moment : Tony et Eva parodient "Grease"

Publié le par Chippily

L'UMP semble avoir remis à la mode le lipdub, puisque c'est maintenant au tour d'Eva Longoria et de Tony Parker de s'y mettre. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça décoiffe (surtout pour Tony et sa superbe moumoute noire) !



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal

Publié le par Chippily

Je n'ai jamais été une grande fan des Indiana Jones. Et ce n'est pas ce dernier volet qui va me faire changer d'avis...

Le pitch : Et un autre mystère pour Indiana Jones, un ! Cette fois-ci, Indy est à la recherche d'un énigmatique crâne de cristal qui aurait des pouvoirs surnaturels. Mais les Russes sont aussi sur sa piste...

Au départ, Indy était le père de tous les films d'aventures d'aujourd'hui, de "La Momie", en passant par Benjamin Gates et les aventures du professeur Langdon (entre autres). Force est de constater qu'aujourd'hui, rien ne différencie le célèbre homme au chapeau et au fouet de ses descendants. Même intrigue simpliste, mêmes situations, mêmes énormes invraisemblances (Shia LaBeouf se prenant pour Tarzan... Tellement pathétique que je n'ai même pas la force de dire : "lol"), même fin (le film se termine toujours par la destruction d'un(e) (rayez la mention inutile) temple/église/palais/pyramide caché(e))... Spielberg a beau rappeler au spectateur les glorieuses heures de l'aventurier (une vue de l'arche, une photo de Sean Connery), il n'arrive plus à faire sortir du lot son professeur Jones. Mais bon, je ne mentirai pas : oui, c'est divertissant, oui c'est sympa (et c'est pourquoi je donne à ce film deux étoiles) mais cela reste largement insuffisant pour s'extirper de la (rude) concurrence et renouveller la franchise.



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

L'Homeromètre...is back !

Publié le par Chippily

Tous les buzz du moment...illustrés par Homer Simpson !



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

Si 2009 m'était filmé...

Publié le par Chippily

Souvenez-vous : à la fin de l'année 2008, j'avais fait en vidéo une sorte de best-of des films sortis l'année là. C'était de mauvaise qualité, mal fait, mal monté... Mais cette année, c'est superbement effectué, c'est de la très haute définition, c'est monté avec un sens du rythme incroyable et...c'est fait par un autre. Logique. 

P.S 1 : quand même, j'imagine les longues heures à sélectionner les bons morceaux... Quel travail ! Chapeau à l'artiste...

P.S 2 : ...qui n'est pas français, comme vous l'avez vu : certains des films cités ne sont pas encore sortis chez nous (par exemple le nouveau Walt Disney)... mais ils ne vont pas tarder !



Publié dans CiNéMa

Partager cet article

Repost 0

Le montage parallèle

Publié le par Chippily

Comme je suis vraiment une quiche en explications techniques, je vais laisser le soin à Sergueï de vous expliquer qu'est-ce qu'un montage parallèle... Instructif et délicieusement décalé.




Publié dans Parlons Technique

Partager cet article

Repost 0

La petite devinette du jour

Publié le par Chippily

De quelle série est extraite cette musique ?

Les plus fortiches d'entre vous essayeront de trouver avant les 1min17 (parce qu'après, c'est vraiment trop facile)

Réponse après la vidéo... (et trichez pas, hein ! On réfléchit d'abord, on regarde ensuite !)

Réponse (à surligner de votre souris après les deux points) : et oui ! Il n'y a pas la Madame qui crie au début, mais c'est bien la musique du générique de "Cold Case", actuellement diffusée sur France 2 et Canal + ! Félicitations à ceux qui ont trouvé avant les 1min17...et aux autres aussi, bien entendu :-)



Publié dans BandEs-OriginalEs

Partager cet article

Repost 0

La vidéo du moment : "Christmas is all around"

Publié le par Chippily

Au cas où vous ne seriez pas encore au courant, dans quelques jours...c'est Noël ! Alors, histoire de bien se mettre dans l'ambiance, voici une petite chanson pleine de grelots, "Christmas is all around", interprétée par Billy Mack, alias Bill Nighy dans "Love, actually". "I feel it in my fingers..."




Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

La leçon de cinéma de… Michael Haneke – partie 2

Publié le par Chippily

Michael-Haneke2.jpg

Suite et fin de la leçon de cinéma du réalisateur du « Ruban blanc ». L'’occasion de râler contre les syndicats américains, de parler de violence et de définir ce qui fait un bon film.

LA VIOLENCE et HANEKE

Ne dîtes pas à Michael Haneke que son cinéma est violent, il risque de se fâcher tout rouge ! « Le seul film violent que j’ai fait était « Funny Games », et depuis, on m’'a collé cette étiquette », se lamente t-il. Peut-être car chez le réalisateur autrichien, la violence n’est pas explicite, mais psychologique : « je ne montre pas la violence car toutes les choses importantes doivent rester en hors-champ, pour alimenter l’'imagination du spectateur. De plus, je trouve ça obscène. » Ainsi, pour la scène de la mort de l’enfant dans « Funny Games », il choisit d’installer sa caméra loin des acteurs, dans un coin de la pièce, pour laisser une certaine intimité.

"Je suis un freak de contrôle" Michael Haneke

LE CAS « FUNNY GAMES »

Mais pourquoi, pourquoi avoir fait un remake de « Funny Games » ?!? s’'exclament les critiques du monde entier à la sortie du film « Funny Games US ». « J’'ai refait ce film car, à la base, je voulais toucher le public américain, et le premier n'’avait pas atteint ce but. » Malheureusement, ce fut un échec bien « qu’'une expérience intéressante pour moi de tourner dans une langue que je ne connais pas du tout » malgré « la situation compliquée avec les syndicats ». Mais que les critiques se rassurent : « Je ne referai plus de « Funny Games », je ne suis pas pervers ! »

 

LES FILMS

A la question « qu’'est-ce qu’un bon film ? », Haneke répond directement : « un film insupportable, qui nous fait réagir, comme « Salo ou les 120 jours de Sodome » de Pasolini. J'’étais en colère quand je suis sorti de la salle. Mais c’est le film qui m’a le plus marqué. » Et, euh, les films à message, t'’en penses quoi Michael ? « Ce n’est pas le devoir du metteur en scène d’avoir un message, tranche net le réalisateur. Car, s'’il a un message, il a une solution. » Ok, Ok, Michael, t’'énerves pas ! Ah, une petite colle tant qu’'on y est : toi qui a réalisé des téléfilms aussi, c’est quoi la différence fondamentale entre un film de télévision et un film de cinéma ? « La dramaturgie est complètement différente. L'’intrigue de la télévision est redondante, pour qu’on puisse toujours suivre, même après s’être absenté deux minutes pour aller chercher quelque chose à manger, alors qu’'au cinéma, on peut jouer avec la tension. » Décidément, il a réponse à tout, ce Michael.

Note : impossible de poster plus d'une photo dans cet article, Allociné bugue. Vous devrez donc malheureusement vous contenter d'un autre Haneke-mutant-aux-yeux-rouges... 

EDIT : Hourra ! J'ai réussi à rajouter des photos !!!



Publié dans buZZ

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>