Menu russe ou chinois ?

Publié le par Chippily

100--cachemire-menu-copie-1.jpg

C'est toujours la même rengaine quand on s'approche de la fin d'année : que préparer à manger pour les fêtes ? En 2013, j'ai mis de côté le repas bourratif, qui vous laisse à la limite de l'indigestion (comprenez : Le Loup de Wall-Street) pour faire plus exotique : russe (100% cachemire) et chinois (Casse-tête chinois). Avec un résultat loin de combler mes papilles.

100% cachemire, ce que la carte présageait : un repas fin et enlevé, mélangeant quelques fois le sucré et l'amertume.

Verdict : un film qui vous laisse sur votre faim. Pas vraiment comique, mais pas vraiment dramatique, 100% cachemire ouvre l'appétit en proposant plein de petites pistes aux goûts relevés... qui s'effilochent au fur et à mesure, ou qui restent sans dénouement, laissant un mauvais arrière-goût. On sort de la séance le ventre criant famine, avec l'impression de n'avoir eu que des mets insipides.

Casse-tête chinois, ce que la carte présageait : une explosion de saveurs traditionnelles réinventées avec malice, avec un soupçon d'exotisme.

Verdict : un film qui sent trop le réchauffé. Le plaisir de retrouver Romain Duris et sa bande est bien là, mais, à part quelques séquences bien trouvées (la réflexion sur la ville de l'air/du sol, les philosophes...), il manque l'audace qu'on trouvait encore dans Les Poupées russes. Et quand la folie revient dynamiter l'ensemble, c'est sous forme de copié/collé d'une séquence de l'Auberge espagnole.

Publié dans CiNéMa

Commenter cet article