Upside Down [Boy, you turn me]

Publié le par Chippily

[Inside out...and round and round !]

Upside-Down-2.jpg

Pitcho, mon pitch : C'est l'histoire de 2 mondes : la France du haut et la France d'en bas le Monde d'en Haut - bien sûr très riche - et le Monde d'en bas - bien sûr très pauvre -, face à face, chacun avec leur gravité propre. C'est aussi l'histoire de 2 êtres : Adam et Eden, qui vivent chacun dans un monde. Mais, dans cet univers, on ne mélange pas les gens du Haut et les gens du Bas. Adam va alors tout faire pour pouvoir vivre une histoire d'amour avec Eden...

Upside Down, c'est d'abord...

Upside-Down-1.JPG

Ooooh...

Upside-Down-3.jpg

Waouh...

Des images à couper le souffle. Des images impressionnantes. Des images stupéfiantes. Des images que l'on aimerait savourer en paix. Des images qui donnent envie d'étrangler le narrateur et sa fichue voix off du début.

Elles sont d'ailleurs le pincipal atout de ce film qui, bien que bénéficiant d'acteurs sympathiques, reste simpliste au niveau du scénario : les clichés sont légion (le bas pauvre vs le haut riche, l'orphelin vs la fille blonde et belle, etc.) et les raccourcis et ellipses sont utilisés à foison pour faire passer des incohérences monstres. A un tel point qu'on se demande s'il n'y aurait pas des scènes manquantes (ce qui est fort possible, vu que le film ne dure que 1h30).

Restent une ambiance envoûtante, une belle audace technique et des plans époustouflants.

Ma note :

Homer 2

Influences du film :

upside-down-twilight000.png

On dirait bien que Twilight (pour le gars qui transporte la fille sur ses épaules et qui saute partout...et pour les dents de vampire de Kirsten Dunst héhé) et Spiderman (avec ses baisers à l'envers) ont nourri l'imagination du réalisateur Juan Solanas pour Upside Down. Par contre, on lui aurait aussi conseillé de jeter un coup d'oeil à La Physique pour les Nuls avant le tournage, parce que des êtres humains dont la gravité n'est pas rattachée à la planète où ils se déplacent, c'est un peu le grand pornawaks.


Publié dans CiNéMa

Commenter cet article