Pourquoi j'ai rigolé (intérieurement) en regardant "Skyfall"

Publié le par Chippily

Skyfall-il-s-appelle-Bond-James-Bond000.jpg

Pitcho, mon pitch : avant, James Bond, c'était un type invulnérable, mais étant poissard avec les filles (une James Bond Girl sur deux qui meurt à la fin, c'est pas joyeux), il se consolait avec ses armes high-tech. Mais ça, c'était avant. Parce que depuis qu'il s'est enfoncé une seringue dans le coeur, 007 a changé : plus de joujoux technologiques, une tendance à l'alcoolisme, un spleen collé à la peau...mais toujours la poisse avec les filles (faut croire que certaines choses ne changent jamais). Et dans ce nouvel opus, c'est d'ailleurs un petit brin de femme qu'il doit protéger : M, sa patronne revêche, prise pour cible par des hackers fous...

Tout avait bien commencé pourtant. De façon musclée, même. Daniel Craig cavalait dans les rues de Turquie, la James Bond Girl roulait un peu comme moi... Bref, on était collé à son siège.

Skyfall-train.png

"Si un train va à 50 km/h et que James Bond court dessus à 10 km/h... A quelle vitesse va réellement James Bond ?"

(problème mathématique véridique que j'ai eu à faire en classe dans mes tendres années) (par contre ayant toujours été nulle en maths, j'ai jamais trouvé la réponse)

Après, le générique...bon, le générique est toujours aussi bizarre, mais ça allait toujours.

 C'est Adele qui a composé la musique du film, intitulée elle aussi "Syfall". Skyfall, littéralement : chute du ciel. James Bond serait-il donc...tombé du ciel ? (A travers les nuages. Quel heureux présage !)

Et les images... Ce n'était peut-être pas le choc esthétique annoncé par la venue de Sam Mendes, mais certains plans impressionnaient (cf. les cercueils) et certaines séquences hypnotisaient (cf. l'immeuble). Et quant au méchant ? Très bien le méchant. Participe bien à la frustration ambiante (notamment sexuelle). Il faut dire que Javier Bardem est toujours nickel en bad guy. Ca doit être ses gros yeux globuleux. Oui, ça doit être ça.

skyfall-javier-bardem.jpgConseils pour jouer un bon méchant : être bien habillé, avoir une coiffure chelou, écouter des chansons françaises... et soigner ses entrées (genre comme ça)

"Skyfall" n'hésite pas non plus à remettre en question son mythe (cf. le stylo qui explose)...tout en revenant parfois aux basiques. Etrange, contradictoire... mais allez, on pardonne. Et puis, soudain, voilà LA scène.

James Bond et ses comparses se sont repliés dans une maison, et voilà pas qu'ils la piègent avec les moyens du bord. La piéger ? Avec les moyens du bord ? Mais c'est...bien sûr ! Ils sont en train  de nous faire un remake de "Maman j'ai râté l'avion" !! Et c'est parti : mon cerveau explose de rire - fou rire que j'essaye de bloquer dans ma gorge - et j'imagine déjà James casser des boules de Noël et les mettre sous les fenêtres pour éviter les intrusions. Ajoutez à ceci un James Bond qui se transforme en Batman, une sorte de sidekick comique nulloss, un soupçon d'"Apocalypse Now", un scénario qui rétrécit à vue d'oeil et un James qui se fâche tout rouge seulement quand on lui casse ses joujoux...et vous aurez une séquence qui part dans le grand n'imps.

Alors, que retenir de ce "Maman, j'ai râté la fin de mon film" "Skyfall" ? Des incroyables maladresses, certes, mais aussi une tentative de faire évoluer la saga 007. Certes, ça ne fonctionne pas à tous les coups, on aurait aimé une meilleure exploitation du personnage de Bardem... Mais on reste les yeux braqués sur l'écran du début à la fin. Et ça c'est bon, James, bon.

Homer 2

Commenter cet article

Fri 04/12/2012 23:48

Hello Chippily ! Comme vous 2, j'ai pensé à ce film lorsqu'ils installent les pièges dans toutes les pièces ^^
Après je suis d'accord qu'il y a moins d'action dans cet opus, mais ça ne m'a pas dérangé dans le sens où l'histoire est beaucoup plus personnelle que d'habitude et donc amène moins de grand
spectacle. Je trouve que ça a permis de donner plus de profondeurs aux personnages.

Chippily 22/12/2012 15:01



Ah, merci Fri, nous ne sommes pas seuls !


C'est vrai que sur ce coup, les personnages ont vraiment été exploité.



2flicsamiami 11/11/2012 08:05

Je ne trouve pas la fin raté... même si Maman J'ai Raté L'Avion met aussi venu à l'esprit lors de cette séquence :)

Chippily 11/11/2012 11:04



Ah donc je ne suis pas la seule !


Bah j'ai trouvé que la fin partait un peu dans tous les sens...même si, c'est vrai, on y trouve du très bon (notamment le travail sur la lumière).