Passez vos vacances à Mondwest !

Publié le par Chippily

C'est l'été sur le blog !

mondwest-saloon-bagarre-1000.png

Mondwest, la promesse de vacances mortelles ! (dans tous les sens du terme)

LE FILM : "Mondwest", 1973, Michael Crichton

Pour qui ? Ceux qui ont envie d'aventures, de frissons... et de mettre la pâtée à des robots tueurs (ou alors de mourir bêtement entre leurs mains)

C'est quoi ? Un parc d'attractions nouvelle génération, bourré de figurants-robots, qui permet de vous faire vivre soit au temps des Romains, soit au Moyen-Âge, ou alors dans l'Ouest américain. Sympa. Sauf quand les robots deviennent fous et décident de faire un peu le ménage...

5 raisons de choisir Mondwest :

- parce que c'est réalisé par Michael Crichton, qui, on le rappelle, n'est autre que le génialécrivain de Jurassic Park.

- parce qu'on se rend compte en le regardant que le père de Josh Brolin, James Brolin, était aussi acteur. Et que la ressemblance est frappante.

 Mondwest-james-brolin000.png

à gauche le papa, à droite le fiston

- parce que les scénaristes des Simpson se sont inspirés de ce film pour leur épisode sur Itchy et Scratchy Land. Et si les scénaristes des Simpson s'en inspirent, c'est que c'est bien !

- parce que, même si ça manque un peu de rythme, on reste scotché devant son écran à découvrir les drôles de codes de ce parc d'attractions

- mais surtout, parce qu'il y a Yul Brynner, à la fois caricature (reprenant son rôle des 12 Mercenaires), running-gag, puis Terminator sans merci

Mondwest-yul-brynner000.png

Mondwest-drapeau.png

Le verdict du thermomètre :

mondwest-thermometre-30degres.png



Publié dans CiNéMa

Commenter cet article

Chippily 06/08/2011 19:02

@Gen80 : oui, c'est vrai que cette scène là est flippante ! et la poursuite après est juste culte ! Merci Arte !

@2flicsamiami : n'hésite pas à nous dire ce que tu en as pensé dès que tu l'auras regardé ;-)

2flicsamiami 05/08/2011 10:55

Je l'ai enregistré ce film. Maintenant, faut que je le regarde :)

GEN80 02/08/2011 22:58

Heureusement qu'Arte existe pour nous ressortir de telles pépites. La scène où l'un des deux personnages principaux se fait réellement flinguer par Yul Brynner tandis que l'autre le regarde incrédule est très efficace.