Les Profs : mais pourquoi marchent-ils si bien ?!?

Publié le par Chippily

Les Profs les profs

3 670 403 entrées. Si j'avais été en train de boire mon café ce matin en lisant mon journal, j'aurais pu m'étouffer en découvrant le nombre (incroyable) d'entrées que comptabilise à ce jour le film "Les Profs". "3 670 403 entrées !!", me serais-je écrié, la gorge encore en feu, en train de tenter de nettoyer la flaque noirâtre étalée sur la table. De plus, un nombre encore non-définitif : après 7 semaines d'exploitation, la comédie de PEF trône toujours dans le top 10 du box-office et a encore engrangé plus de 100 000 entrées la semaine dernière.

Mais alors...pourquoi ? Et comment ?! Vite, vite, je me serais remémoré le film en essorant une lavette remplie de jus de café : intrigue molassonne, grand délire sans queue ni tête, de rares tranches de rires... Donc une comédie loin d'être le chef d'oeuvre annoncé par ces chiffres exceptionnels. Et pourtant, elle tourne marche du feu de Dieu. Vite, direction la Chippily Car pour tenter de résoudre ce mystère insondable en 3 points !

Les-Profs-BD.jpg

- Une BD culte...

Première arrêt de la Chippily Car : le rayon BD du Cora. Un petit créneau ni vu ni connu entre le rayon jouets et le rayon lingerie (oui, mon Cora est assez étrange dans le placement de ses rayons), et me voilà en train de chercher la fameuse couverture orange.

Pas à pas, les souvenirs remontent, comme des bulles de BD à la surface. Je me revois toute petiote, assise là, sur ce banc, à ouvrir la lourde  - bon elle n'est pas vraiment lourde, mais ça fait mieux pour l'effet dramatique - couverture de la BD crée par Pica et Erroc au début des années 2000. J'en ai lu, des aventures de Boulard ou de Polochon, assise là, ou devant mon "Journal de Mickey", acheté quelques mètres plus loin à la librairie.

C'est qu'à mon époque (number 1 des phrases de vieux), ces albums étaient un hit à la cour de récré. Un sujet de conversation, ou de comparaison ("t'as vu, Mme B. elle ressemble trop à la prof d'anglais là, Gladys ! Tu crois qu'il s'est inspiré d'elle ?? N'empêche, il a oublié d'inclure son horrible accent alsacien quand elle parle anglais..."). Et une BD qu'on retrouvait facilement dans chaque maison.

Et paf, me voilà émue par tant de souvenirs. Et en plus va falloir remonter dans la Chippily Car. Pas facile de rouler avec des yeux tout embués.

Les-Profs-chignon.jpg

- Un film générationnel...

Second arrêt de la Chippily Car : le garage. Et oui, les vans américains, c'est plus ce que c'était. Après une discussion houleuse avec le garagiste à base de zéros trop nombreux à mettre sur le chèque, de boulons que vous avez qu'à vous mettre là, et de clefs de 12 qu'il faudrait se mettre çi, me voilà en rogne (en plus j'avais pas eu mon café du matin - souvenez-vous, l'étouffement, tout ça) à devoir attendre le tram.

A côté de moi, deux lycéennes papotent, rigolent, évoquant un souvenir de classe. L'une lâche : "ah ouais, c'est comme dans "Les Profs", quand la prof d'anglais elle coupe le chignon de la fille, là !". Je tends l'oreille aussitôt. Et si c'était ça qui faisait le succès du film ? Le fait que les jeunes qui y vont peuvent s'y identifier facilement ?? Ajoutez à ceci Kev Adams, star chez les 18-25 ans, et, emballez, c'est pesé, vous avez tous les lycées qui se ruent dans les salles obscures pour rigoler des tares des profs et élèves... qu'ils retrouvent dans la vraie vie.

"Ah ouais, j'ai pas vu le film, répond l'autre. Mais j'ai vu la bande-annonce." Ben t'as vu tout le film, j'ai envie de lui sortir. Mais, trop réjouie d'avoir trouvé d'où venait la majorité des spectateurs des "Profs", je me contente de sourire. Me reste plus qu'à trouver les 15% restants et le tour est joué.

Les-Profs-jaune.jpg

- ... Générationnel(s) ?

Prochain arrêt de la... Ah mince, non, c'est vrai, je n'ai plus de voiture. Et parce que les moyens de transport c'est bien, c'est écologique, mais faut pas abuser quand même, je décide de rentrer chez moi.

Après 1 heure à m'être bidonné sur "vie de merde", puis une demi-heure à avoir souri devant "9gag", je me souviens soudain que j'ai un article à boucler. Hop, direction twitter et les sites des critiques de ciné pour enfin comprendre le mystère de ces quasi 4 millions d'entrées.

Bilan : en moins d'un quart d'heure, j'aurais appris que le film "est le meilleur film de tous les temps" pour Avril-l-coeur, que le film sévira à l'international, que CéliaSm a mis la photo de sa place de cinéma en fond d'écran de son portable, que vu l'orthographe utilisé la moyenne d'âge des spectateurs est bien celle que je pensais, mais surtout, qu'un certain critique de cinéma adoooore Christian Clavier dans son rôle de prof fainéant.

Mais c'est bien sûr ! Outre le fait de s'être entouré de talents jeunes (cf. Kev Adams), PEF a aussi misé sur des comiques connus et reconnus venus de tous les horizons. Christian Clavier, bien sûr, mais aussi Isabelle Nanty ou encore François Morel. De quoi faire venir les parents au cinéma, et donc les familles !

les-profs-arrivent.jpg

Mystère résolu donc : si le film marche tant, c'est qu'il parle autant aux jeunes (qui s'y reconnaissent et reconnaissent leurs profs) qu'à leurs parents (heureux de retrouver des figures connues), autour d'un sujet que tout le monde connait : la dure vie d'élève/de prof (comment ça j'aurais pas eu besoin de m'engueuler avec un garagiste et de payer un ticket de tram pour arriver à ce résultat trouvable en 2 minutes top chrono ?!).

Un vrai film populaire, bâclé, certes, mais populaire, et qui a le mérite de redonner le sourire à PEF après le four de "King Guillaume" (204 798 entrées. Pas le nirvana, quoi). Mais c'est tout de même étrange que le film où PEF engrange le plus est aussi le film où son univers burlesque et poétique apparaît le moins... 

J'aurais pu finir par un jeu de mots pourri, comme à mon habitude, mais je préfère lancer (oui, je ne donne pas, moi, je lance, carrément) mes encouragements à tous ceux qui sont en train ou qui vont passer leurs examens de fin d'année ;) (comme je parlais des lycéens plus haut, spéciale dédicace, pardon, casse-dédi, à tous ceux qui passeront le bac dans quelques jours !). Petit conseil : ne perdez pas de temps à regarder "Les Profs" ! Révisez, c'est mieux ! (et plus utile)

Publié dans CiNéMa

Commenter cet article

2flicsamiami 11/06/2013 17:47

Bien que n'ayant pas vu le film, je reste moi même étonné par ce succès d'autant plus que la bande annonce n'offrait rien de moins qu'un film pas drôle.

Chippily 12/06/2013 17:51



Et bien, on pourra dire que pour une fois la bande-annonce n'était pas mensongère :p