"Imitation game", le film qui, en une phrase, terrorise tous les cinéphiles

Publié le par Chippily

the-imitation-game-the-machine.jpg

SPECIAL OSCARS

Pitcho, mon pitch : le combat du génie incompris Alan Turing (Benedict Cumberbatch) pour découvrir comment marche Enigma, la machine de cryptage des nazis...

Cela ne fait que quelques secondes que le cinéphile est assis sur son siège (rouge, évidemment) devant "Imitation game", quand une sueur froide lui coule derrière la nuque. Il a lu sur le grand écran la phrase qu'il ne voulait plus jamais lire au cinéma : "inspiré d'une histoire vraie".

Inspiré. D'une. Histoire. Vraie. Cinq petits mots de rien du tout, même pas un verbe pour conjuguer tout ça, mais pourtant, une phrase qui fait hérisser les poils, qui donne envie de claquer son siège, ou qui fait se murmurer, dans le silence d'une salle obscure : "Oh non."

Parce qu'"inspiré d'une histoire vraie" ne signifie pas seulement que ce film est tiré d'un fait réel, non, haha, ce serait trop simple ! Elle insinue beaucoup de choses. Beaucoup trop de choses.

the_imitation_game_612019.jpg

"Inspirédunehistoirevraie", inscrit avant un film qui sort en hiver, ça veut surtout dire ça : classicisme dégoulinant, émotion surjouée, musique pompeuse, acteurs qui gesticulent, grand drame... Bref, ça veut dire : film à Oscars.

Et, malheureusement, "Imitation game" n'échappe pas à la règle : ça ne sort jamais des sentiers battus niveau scénario, ce n'est jamais transcendé par sa réalisation, c'est simpliste au possible pour que tout le monde comprenne bien (on n'essaye même pas durant un quart de seconde de nous expliquer comment fonctionne la machine de Turing), la B-O ne ressort jamais... et ça se finit avec des inscriptions sur les images, en disant ce que sont devenues les personnes présentées. Argh.

Heureusement, Benedict Cumberbatch sait faire preuve de sobriété. Ouf. Et se laisse même parfois voler la vedette par le magnétisme de son compatriote britannique, Matthew Goode, déjà impressionnant dans "Stoker".

imitation-scop.jpg

Pas de bol pour le film : malgré ses insistants appels du pied, niveau Oscars, il se laissera voler dans les plumes par "Birdman". Soit un long-métrage filmé en un long plan-séquence avec le retour d'un acteur has-been. Donc pas du tout un film à Oscars. Pas du tout...

Publié dans CiNéMa

Commenter cet article

Didier 02/04/2015 11:36

Le fait de savoir que c'était inspiré d'une histoire vraie m'a plutôt attiré pour aller voir Imitation Game. Le film n'est pas exceptionnelle mais quand même plus que correcte. Mais surtout je suis ressorti en ayant appris quelque chose d'inédit et ça a fait ma soirée :-)
Je suis d'accord avec toi Cumberbatch a été sobre, juste et... bluffant

Chippily 02/05/2015 21:45

C'est vrai que ça permet au moins de connaitre l'histoire passionnante d'Alan Turing :)