Annecy, jour 2 : des fourmis et des bénévoles

Publié le par Chippily

Journal-la-vallee-des-fourmis-perdues.jpg

Noémie était bénévole au festival international du film d'animation d'Annecy, qui s'est tenu début juin. Elle nous raconte jour par jour l'événement vu de l'intérieur.

 "Lundi 9 juin 2014

Rare sont les lundis parfait, et celui-ci en fut un !

Comment mieux commencer une journée après avoir bien dormi ? Car oui les amis, grâce aux bons conseils de ma chère famille, j'ai plié une couverture pour m'en faire un coussin, et ce fut le rêve, une nuit de sommeil, d'une traite : 22h30-5h40. Oui, mes nuits sont courtes, mais quand on a connu les insomnies, il est préférable de se réveiller à 5h, plutôt que de s'endormir à 5h.

Donc cette bonne journée a commencé par un bon film : Minuscule, La vallée des fourmis perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud. Un film qui raconte l'épopée d'une petite coccinelle qui a perdu sa famille et se retrouve au milieu d'une bataille de fourmis digne d'un combat du Seigneur des Anneaux : les noirs (les gentils) contre les rouges (les méchants). C'est mignon, des plans sublimes sur de vrais paysages de montagnes et de vastes forêts, mais la 3D, pas forcément utile... Excepté sur les plans larges, mais comme le précise le titre, tout est Minuscule, et en tant que myope portant déjà les lunettes, si la 3D n'est pas forcément nécessaire, merci de la laisser tomber !

Journal-Krysar--le-joueur-de-flute-d-Hamelin.jpg

Bref, il me reste donc une longue heure et demie avant de prendre mon service. Soit le temps de me balader le long du sublime lac d'Annecy où la compétition de volley suit son cours et où les baigneurs profitent du jour férié et du beau temps pour piquer une tête.

A 13h45 je vais rejoindre les autres bénévoles pour prendre mon poste : le contrôle d'accès du marché du film, en pleine installation. Mis à part demander les badges des personnes au moment de leur entrée dans le chapiteau, et discuter avec la bénévole qui m'accompagnait, nous n'avons pas eu grand chose à faire. Lors de l'ouverture du marché, mercredi, on nous a promis plus d'action, et probablement moins de discussions. Pourtant passionnantes !

Donc, nous verrons bien mercredi, en attendant, à cause du jour férié, et du manque de circulation de bus, j'ai malheureusement dû faire un trait sur un film tchécoslovaque qui promettait d'être sublime, Krysar, le joueur de flûte d'Hamelin de Jiri Barta. A commander en DVD, c'est certain.

 

A demain donc les amis, et bon festival !"

Publié dans HoRs-cHaMp

Commenter cet article