Annecy, jour 1 : maudit traversin et journée de rodage

Publié le par Chippily

Journal-d-une-festivaliere000.jpg

Noémie était bénévole au festival international du film d'animation d'Annecy, qui s'est tenu début juin. Elle nous raconte jour par jour l'événement vu de l'intérieur.

"Après de longues heures d'hésitation, je décide enfin d'écrire un résumé de chaque journée passée au sein du festival international d'animation d'Annecy. Hésitation, parce que je me demande l'intérêt d'en faire un résumé après une première journée d'information, et surtout, parce que je ne sais pas si j'aurais le courage de m'asseoir chaque soir pour raconter mes journées.

Premièrement, à cause de ma chambre réservée dans une résidence universitaire à Annecy le Vieux. Il n'y a rien à redire : douche, toilettes, lavabo, lit, table, étagère, fenêtre, store, rideau...

Bref, parfaite, mais après une première nuit assez agitée (merci aux étudiants de rester jusqu'à 1h du matin sous ma fenêtre), la nuit de samedi à dimanche a été plus calme, mais aussi plus douloureuse. Munie d'un seul traversin comme repose tête, je passe des nuits peu confortables, et reste aussi fatiguée que la veille, sinon plus... Gênant quand on s'apprête à vivre une semaine chargée, motivée par une programmation riche et diversifiée.

Je ne ferai pas de résumés de ce que j'irai voir, je vous les ferai quand je les aurais vus ! Parce que tout peut arriver. Enfin, une flemme est si vite arrivée... Mais elle ne pourra pas vaincre ma motivation et surtout ma passion de cinéma, donc vous aurez quand même des retours sur les films. Je relis ce premier passage et je vois que la fatigue me rend assez chiante, pardonnez l'expression.

Commençons donc par cette première journée d'information, qui a eu lieu le samedi 7 juin 2014.

Je me rends seule à la salle Décavision en plein centre ville d'Annecy. Je regrette déjà de ne pas avoir un compagnon de route pour m'aventurer dans cette expérience nouvelle pour moi, mais me rassure en me disant qu'il n'y aura pas de contraintes pour aller voir les films que je souhaite.

"260 bénévoles, et je crois que j'ai eu la chance de tous les voir passer"

Après une présentation d'une équipe qui semble sympathique et assez soudée, Véronique Combe, responsable des bénévoles, nous appelle un à un pour récupérer tee-shirt, sacs, badges, … 260 bénévoles, et je crois que j'ai eu la chance de tous les voir passer.

Dernier groupe étant appelé, je récupère mes affaires et attends les instructions de mon référent. Depuis quelques jours déjà, j'ai appris que j'assurerai mon bénévolat à l'Imperium Palace, l'un des plus anciens hôtels d'Annecy qui surplombe le sublime lac de la ville.

N'étant jamais allée au festival et ne connaissant pas bien Annecy, je n'avais (honte à moi) jamais remarqué ce sublime bâtiment à l’abri des regards. Mais peut-être que le destin voulait que j'attende le parfait moment pour faire un tour dans le chef-lieu de la Haute- Savoie.

Je ne peux pour l'instant pas me plaindre : nous avons la chance d'avoir un temps sublime, et j'ai donc eu l'occasion de consulter tous les documents samedi à midi dans les jardins qui bordent le lac. C'est ainsi que j'ai mon premier contact avec une bénévole qui a la même idée que moi. Nous échangeons nos expériences, nos raisons de notre présence, et les infos que nous avons. Nous quittons un peu à contre cœur les jardins pour nous rendre à l'Imperium, enfin !

Je n'ai pas eu l'occasion de vraiment rentrer dans le bâtiment (peut-être plus tard dans la semaine), mais notre référent et d'autres responsables nous font un tour rapide des lieux où j'ai l'occasion de discuter avec différents bénévoles. Vers 16h, notre référent nous propose de boire un verre dans le bar en face de l'hôtel pour discuter entre nous.

"Cela me semble trop beau"

Là encore, nouvelles discussions avec certains bénévoles de mon groupe et de la manutention (les courageux !). Nous faisons alors notre sélection des films que nous pouvons voir selon notre planning. Puis nous nous rendons de nouveaux au centre-ville où se trouve l'accueil principal du festival. Avec un bénévole de la manutention, nous échangeons quelques mots avec un autre référent d'un autre groupe et le responsable logistique, puis nous nous rendons à l'intérieur pour réserver nos places.

Bien que mes réservations soient prêtes, je ne serai sûre du fonctionnement qu'une fois assise à ma première séance. En effet, cela me semble trop beau, en tant que bénévole, de sélectionner deux films par jour sans n'avoir rien à payer ! Est-ce que je vous ai parlé de l'invitation gratuite à la cérémonie de clôture (alias le sésame de tout festivalier) ? [rectification : l’invitation ne concernait que la soirée au parc de l’Imperium, faut pas rêver non plus…]

Résumé rapide, je vous fais grâce de la visite sur le marché du film qui était encore en pleine construction. Vous saurez tout une fois que je commencerai ma mission dès lundi. Nous sommes dimanche, alors promenade, glace et repos avant une longue journée demain.Donc, à demain et bon festival !"

Publié dans HoRs-cHaMp

Commenter cet article