Une séance de cinéma au Japon

Publié le par Chippily

Un cinéma à la tour Mori, à Tokyo.

Un cinéma à la tour Mori, à Tokyo.

Après m'être prise au jeu d'un ciné entre copines en Birmanie, j'ai décidé de refaire le coup au Japon. Mais, un level au-dessus : si j'avais opté à Rangoun pour un film thaïlandais sous-titré en anglais, à Kyoto ce sera film japonais sous-titré... bah en rien. Et pas n'importe lequel : "Shin Godzilla".

C'est un petit cinéma situé dans une rue étroite, où l'on allume des lanternes la nuit. Et où, parfois, l'on croise le visage fardé des geishas. Derrière ses portes coulissantes (mode japonaise oblige), on découvre une programmation étonnante : de grands films de maîtres japonais, mais aussi de jeunes auteurs un peu à la marge.

Ce petit cinéma... je ne l'ai jamais trouvé. Ni à Tokyo. Ni à Kyoto. Et pourtant, j'ai cherché. Zoomé dans Google Maps quand j'avais du wifi. Scruté les rues. Peine perdue.

Alors, je me suis dirigée comme tout le monde vers ces multiplexes qui s'installent à proximité (voire carrément à l'intérieur) d'immenses centres commerciaux et rues marchandes. Des structures flambant neuves, où l'on accède aux salles par un escalator gigantesque qui est accompagné, pourquoi pas, d'un mur d'eau.

Toujours à la tour Mori.

Toujours à la tour Mori.

Et là, à quelques mètres du fameux escalator, c'est le miracle pour le cinéphile en goguette. Au Japon, on n'écrit pas les résumés des films sur une affiche placardée à un poteau. Non, non.

On les met au dos de petites affiches qui ont juste la bonne taille pour rentrer dans le sac à dos du touriste. Et puis, même que parfois, juste à côté, on trouve aussi des éventails aux couleurs des films !

Tu voies ces affiches, là ? Bah j'ai tout pris !

Tu voies ces affiches, là ? Bah j'ai tout pris !

J'ai même empoché l'éventail "Renaissances", dis donc !

J'ai même empoché l'éventail "Renaissances", dis donc !

Et si tu n'as pas trouvé ton bonheur en gratuit, tu peux toujours tenter ta chance à la boutique du cinéma, qui vend les goodies des films.

Envie d'une figurine "Ghostbusters" ou d'un porte-monnaie "Les Minions" ?

Envie d'une figurine "Ghostbusters" ou d'un porte-monnaie "Les Minions" ?

Enthousiasmée par tout ce que je vois, je me dis que je me ferais bien une petite toile au Japon, finalement, même si c'est dans un multiplexe immense. Je jette un coup d'oeil aux tarifs. Et là, c'est la douche froide. 

114 yen = à peu près 1 euro

114 yen = à peu près 1 euro

Déjà, tu mets 10 minutes à lire tous les tarifs, parce que c'est pas comme s'il y en avait 17, HEIN. Et après tu remets 10 minutes à les relire, avec dans ta tête une petite voix qui murmure : "Pourvu que ce soit pas le plus cher ! Pourvu que ce soit pas le plus cher !"

Et si.

T'aurais bien tenté le "Marriage 50 Discount", qui est réservé aux couples dont l'un des deux a 50 ans ou plus, mais avec vos baskets et vos sacs à dos, vous faîtes pas vraiment plus de 18 ans ta copine et toi.

Alors tu regardes à nouveau le prix dont tu devrais t'acquitter. Environ 16 euros. Ouille.

Et en plus, le film ne commence qu'à 27 h !!

Et en plus, le film ne commence qu'à 27 h !!

D'un commun accord (moi, ma pote et nos portefeuilles), on décide, le moral dans les chaussettes, de ne pas se faire un cinéma. Jusqu'à...

Jusqu'à ce que nos baskets croisent le chemin du Movix, à Kyoto. Ecriture de toutes les couleurs, resto de burgers alléchants... et en plus, comme on est fin d'après-midi, la séance est moins chère : seulement 11,50 euros ! Mon Dieu, mais ce n'est pas cher du tout !

C'est le moment ou jamais. Tant qu'à être au Japon, prenons un film japonais :

Une séance de cinéma au Japon

Sourire - Sourire d'un gars qui vient de perdre son oeil - table renversée - canard qui se prend la table renversée - gars qui se sauve (mais c'est ballot, lui reste plus que des jambes et un bras)

Une séance de cinéma au Japon

"Shin Godzilla", ou "Godzilla Resurgence" en anglais, soit le 31e film consacré à la grosse bêbête et sorti fin juillet au Japon.

"Vous savez que le film est en japonais ? Sans sous-titrages ?" nous fait le vendeur en fronçant des sourcils. Même pas peur, on dit "oui"... sachant que c'est à peu près le seul mot que je connaisse dans cette langue. 

Comme en Birmanie, on choisit sa place sur un plan. Mais, par contre, ici, le prix est le même partout. Dans l' (éternel) escalator qui nous mène à la salle, on croise un Occidental qui s'est fait un petit plateau repas pour sa séance.

Le Graal. Au milieu, mon rang avec ma place.

Le Graal. Au milieu, mon rang avec ma place.

Avant le film, une caméra avec un corps humain se dandine à l'écran. Un sumo nous fait part des dernières instructions. La salle est tellement grande que la petite quarantaine que nous sommes dispersée un peu partout en parait dix.

Dans le film, Godzilla vient des tréfonds de la baie de Tokyo. Tu m'étonnes, vu sa couleur, c'était obligé qu'il s'y passe des trucs chelous en-dessous. Il a une queue immense. Il marche toujours tout droit, les dents serrés, avec les pattes avant tournées vers le ciel, comme s'il voulait crier : "Pourquoi ??" Quand le gouvernement comprend qu'il a l'intention de marcher tout droit dans tout Tokyo, ils mettent des habits bleus.

Pas de bol pour nous, ça doit être le Godzilla le plus bavard des 31. Le gouvernement s'interroge, les conseillers s'interrogent, et nous, on ne comprend rien. Heureusement, le Wikipédia anglais spoile tout.

Pendant ce temps là, Godzilla marche toujours tout droit avec la mâchoire serrée.

Et dire que, tout ce qu'il voulait, c'était faire une balade dans Tokyo...

Et dire que, tout ce qu'il voulait, c'était faire une balade dans Tokyo...

Deux heures après, tout est bien qui finit bien... ou presque (non, je ne spoilerai pas). Et en plus, je crois qu'on a compris l'essentiel. La quarantaine de personnes sort de la salle sans un bruit. Personne n'a moufté pendant la séance.

Il est presque minuit. Il n'y a presque plus personne dans les rues. On marche dans la chaleur redevenue à peu près supportable. Quand soudain, une idée folle.

"Et si on allait voir le "Ghostbusters" projeté à 27 h ?"

 

Publié dans HoRs-cHaMp

Commenter cet article