Microbe et Gasoil : le moteur de Gondry est-il noyé ?

Publié le par Chippily

Microbe et Gasoil : le moteur de Gondry est-il noyé ?

A quoi carbure le dernier Michel Gondry, "Microbe et Gasoil" ? A la nostalgie, opineront les critiques cinéma, arguant que Microbe, c'est le petit Michel timide et malaimé, tandis que Gasoil, c'est le Gondry sûr de lui avec son côté bricolo.

A la paresse, surtout, je soupirerai, commençant à dodeliner de l'orteil devant un film qui, malgré une idée lumineuse de départ (les garçons créent une "voiture-maison" pour se déplacer), quelques soubresauts (le selfie avec les policiers, haha), noie vite son moteur et avec lui toute idée originale et bien pensée (WTF le délire de l'avion ?!).

Prenez des acteurs qui parlent comme les gamins dans un film de Truffaut et c'est la panne sèche. Il est 22h, le petit cinéma de quartier baille d'ennui, et je me demande bien qui pourrait me prendre en stop à une heure pareille.

Publié dans CiNéMa

Commenter cet article